top of page
Rechercher

Jusqu’où grimpera le prix du gobelet en carton ?

Dernière mise à jour : 15 nov. 2023

Ce n’est pas un secret, l’économie a fortement été touchée par la crise sanitaire et ses multiples confinements entre 2019 et 2021. Depuis, on observe une reprise progressive de la consommation, plus compliquée à gérer pour certains secteurs que d’autres, où l’offre n’est pas toujours capable de suivre la croissance de la demande. C’est notamment le cas du secteur du papier.


Nous vous proposons un focus sur le marché de la pâte à papier afin de comprendre d’où vient cette crise du papier et en quoi elle est liée à l’augmentation du prix du gobelet en carton que l’on constate.



D’où provient la flambée du prix du papier ?


Depuis la fin des confinements, la consommation reprend son rythme et la demande augmente fortement dans certains secteurs. C’est le cas du papier. La hausse de la demande, accompagnée d’une augmentation du coût des matières premières, entraîne une flambée du prix de la pâte à papier. Ainsi entre octobre 2019 et octobre 2022, le prix du papier a plus que doublé (+103%).


Source : INSEE


Mais alors pourquoi la demande de papier n’est-elle pas gérée exactement comme avant la crise sanitaire ? Pourquoi cette demande est-elle supérieure ? Comment expliquer la hausse de prix des matières premières ?


Le carton en vogue grâce à la loi anti-gaspillage


Depuis le 1er janvier 2020 la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire interdit l’usage des gobelets en plastique jetables au sein des entreprises, qui sont alors remplacés par les gobelets en carton. On assiste donc à une hausse de la demande de gobelets en carton que l’industrie a du mal à suivre.


Une conscience de plus en plus écologique


Au fil des années, les Français se sentent de plus en plus concernés par l’écologie et depuis la loi anti-gaspillage, on observe un regain d’intérêt pour l’environnement. Chaque personne s’inscrivant dans une démarche de réduction des déchets plastiques contribue à l’augmentation de la demande en emballage papier et carton.


Un avant et un après Covid-19


Depuis la pandémie, la vente à emporter et la livraison de repas à domicile ont explosé pour devenir de vraies habitudes de consommation. Les restaurateurs n’ont pas d’autres choix de que proposer leurs plats dans des contenants jetables, par conséquent, à base de papier et de carton.


L’énergie, à quel prix ?


L’industrie du papier utilise énormément d’énergie pour faire tourner ses machines et notamment pour faire sécher la pâte à papier. Une usine de papier consacre entre 10% et 20% de ses coûts de production à l’électricité et au gaz, tandis que la moyenne de l’Union Européenne tous secteurs confondus se situe entre 1% et 3% seulement. D’après Paul-Antoine Lacour, délégué général de l’Union française des industries des cartons, papiers et celluloses (Copacel), « l’énergie représente 30% du produit », ce qui explique en partie pourquoi l’évolution du prix du papier suit celle du gaz et de l’électricité.


Mais pourquoi le prix de l’électricité a-t-il augmenté dernièrement ?


D’abord à cause de la très forte reprise économique mondiale après la crise liée à la pandémie de Codiv-19. La demande en énergie a bondi alors que les stocks étaient limités du fait d’un hiver 2020-2021 particulièrement long et froid en Europe. En France, on a pu constater une hausse du tarif réglementé de l’électricité de plus de 2% en 2021 et de 4% en février 2022. Cette hausse est toutefois limitée à 15% TTC grâce au bouclier tarifaire mis en place en 2022 et reconduit en 2023. Sans cette décision de l’État, votre facture d’électricité aurait été multipliée par 2 cette année !


Le prix de l’électricité varie aussi en fonction du gaz. Comment l’expliquer ? En fait, le prix de l’électricité dépend du type de combustible utilisé pour sa production. Quand la demande surpasse la production couverte avec les énergies renouvelables (éoliennes, centrales solaires photovoltaïques et hydrauliques…) ou avec les centrales nucléaires, les centrales thermiques, à gaz ou au charbon, sont utilisées. Or, le gaz et le charbon coûtent beaucoup plus cher que l’énergie nucléaire, le vent, ou la puissance du soleil et le prix de l’électricité augmente.


Par ailleurs, depuis que la Russie a diminué ses exportations de gaz vers l’Europe dès le début de la guerre en Ukraine, l’électricité majoritairement produite avec du gaz naturel a vu son prix augmenter.


Des ports saturés


Si la pâte à papier circule principalement par voie maritime, les frets terrestres minoritaires entre l’Asie et l’Europe sont menacés depuis le début du conflit entre l’Ukraine et la Russie et se tournent eux aussi vers les eaux. Par conséquent, on assiste à une congestion des ports et une augmentation du prix des conteneurs, qui ont des conséquences indiscutables sur le coût de revient du papier.


Et qui dit augmentation du prix de la pâte à papier dit forcément augmentation du prix des produits à base de papier. Nous nous penchons sur le cas des gobelets en cartons utilisés par de nombreuses entreprises pour les pauses café de leurs salariés.


Pourquoi les gobelets en carton sont-ils impactés par la hausse de prix du papier ?


Les industriels souffrent inévitablement de l’augmentation des coûts de production de la pâte à papier, et n’ont pas d’autre choix que de la transférer à leurs clients. Cette hausse des prix se répercute donc sur les revendeurs et finalement sur les consommateurs. C’est comme ça que « Globalement les entreprises arrivent à conserver leurs marges » assure Paul-Antoine Lacour, délégué général de la Confédération française de l’industrie des papiers, cartons et cellulose (Copacel).


Source : INSEE

Les entreprises amatrices de gobelets en carton ne sont pas passées à côté de cette augmentation. En effet, le prix du gobelet en carton a augmenté de 60% entre mi-2021 et début 2022, et il va continuer à grimper fortement ces prochaines années.De quoi se poser la question sur l’existence d’alternatives moins coûteuses et encore plus éco-responsables !


Et dans les autres secteurs, ça donne quoi ?


Les gobelets en cartons sont de plus en plus chers, ok, mais qu’en est-il des autres produits fabriqués avec du papier ? La hausse de prix de nombreux produits de la vie quotidienne impacte aussi le porte-monnaie des particuliers…


Les journaux brûlent


Depuis le 1er janvier 2023, le prix de vente des journaux en kiosque a lui aussi augmenté. On a enregistré une hausse de 10 à 20 centimes pour les principaux journaux.


L’hygiène explose


Les produits hygiéniques de grande nécessité n’ont pas échappé à flambée. D’après NielsenIQ, le prix du rouleau d’essuie-tout en grande distribution a bondit de 26% entre décembre 2021 et décembre 2022. On constate également une augmentation de 20 % pour le papier toilette, 7,6 % pour les produits d'hygiène féminine et les couches et 13 % pour les mouchoirs et emballages papier.


Le tri vaut de l’or


La tonne de papier-carton issu du tri se vend environ 160 à 180€ en 2022 contre seulement 20€ en 2020. Peut-être que trier davantage nos déchets nous permettrait de faire des économies !



Quelles sont les alternatives aux gobelets en carton ?


En plus d’être de plus en plus chers, les gobelets en carton ne sont pas si écologiques que l’on ne pense. En effet, ils consomment 13 fois plus d’eau et 2 fois plus d’électricité à la production que les gobelets en plastique. De plus, il est quasiment impossible de les recycler à cause de la fine couche de plastique qui les rend imperméables.


De plus en plus d’entreprises commencent alors à utiliser des alternatives éco-responsables aux gobelets jetables afin d’adopter une politique zéro déchet et lutter pour la protection de l’environnement. De plus, ces solutions sont rentables financièrement sur le long terme. Deux bonnes raisons de les adopter !


Les contenants réutilisables


Parmi ces alternatives plus écologiques, on retrouve plusieurs types de contenants comme les verres en plastique réutilisables, aussi appelés ecocups, les verres en verre ou encore les mugs, qui ont l’avantage d’être réutilisables à l’infini. En revanche, il est nécessaire d’adopter une certaine organisation logistique pour les nettoyer (lavabos, éponges, savons, lave-vaisselle…). Et bien souvent, ils sont peu ou mal nettoyés ou, au contraire, lavés avec beaucoup trop d’eau, ce qui ne va pas de pair avec leur côté écologique…


Auum-S : le lave-verre professionnel écologique et économique


Auum promet que le réutilisable ne coûte pas plus cher que le jetable ! Une machine pour laver, désinfecter et sécher votre verre en seulement 20 secondes, avec 10 centilitres d’eau et sans produits chimiques ? C’est possible ! Dîtes adieu à l’usage unique !


La machine auum-S assure un nettoyage simple, rapide et performant du verre auum by Bodum pour améliorer la qualité de vie des collaborateurs au travail. La vapeur sèche chauffée à plus de 140°C nettoie et désinfecte les parois du verre. En quelques secondes, auum-S tue et élimine jusqu'à 99,999% des micro-organismes (virus, germes et bactéries, champignons, spores et levures). Grâce à sa double paroi, le verre s’adapte à toutes les boissons, chaudes et froides. Réutilisable à l’infini, il est même personnalisable avec le logo de l’entreprise, ce qui lui donne un côté esthétique et personnel.




79 vues0 commentaire
bottom of page